gtag('config', 'G-6WFWFXK1DJ');
Sports

La France maîtrise la Belgique et se qualifie pour les quarts

La France maîtrise la Belgique et se qualifie pour les quarts
Written by admin7

Quatre jours après sa large victoire face à l’Italie, l’équipe de France a poinçonné son ticket pour les quarts de finale de l’Euro en dominant la Belgique. Mieux : les Bleues sont déjà assurées de terminer en tête du groupe D avant de défier l’Islande, lundi. Pour autant, cette victoire a été longue à se dessiner et reste entachée par la blessure de Marie-Antoinette Katoto au genou, qui engendre forcément une grande inquiétude en vue de la suite du tournoi.

France 2-1 Belgique

Buts : Diani (6e) et Mbock (41e) pour la France // Cayman (36e) pour la Belgique
Expulsion : Tysiak (89e) pour la Belgique

Une équipe de France de football sur le pont un 14 juillet ? Ne cherchez pas, ce n’était jamais arrivé, garçons ou filles confondus. Quelques heures après le nul entre l’Italie et l’Islande, l’équation était simple pour les Bleues en ce jour de fête nationale : une victoire face à la Belgique et une première place assurée dans ce groupe D, synonyme de qualification en quarts de finale. Mission accomplie pour la bande de Corine Diacre, au terme d’une rencontre accrochée face aux Red Flames, malgré l’ouverture du score rapide de Diani. Un but de Griedge Mbock a tout de même permis aux Bleues de l’emporter malgré l’égalisation entre-temps de Cayman pour les Belges. Mauvaise nouvelle de la soirée : la sortie sur blessure de Marie-Antoinette Katoto, sortie après seulement un quart d’heure, sérieusement touchée au genou.

Mateo et Mbock, retours gagnants


À l’instar de leur entrée en lice face à l’Italie, les Bleues démarrent fort pour prendre rapidement les devants dans un New York Stadium de Rotherham à la fête. Wendie Renard se signale une première fois de la tête sur corner (3e), avant que Diani n’inscrive son premier but dans un tournoi majeur de la tête, à la réception d’un bon centre de Karchaoui (1-0, 6e). La France est lancée, les Belges subissent, et Cascarino s’essaie encore de loin (10e). Et puis, le coup dur. Alors que le jeu est arrêté, Katoto demande le changement, incapable de poser le pied droit au sol à cause d’une douleur au genou. Diani passe à un cheveu du doublé, sa frappe à bout portant étant déviée sur son poteau par Évrard (16e). Mais les Françaises sont touchées par la sortie de leur avant-centre et butent sur le bloc compact proposé par les Red Flames. Pire encore, ces dernières égalisent sur leur seule frappe de ce premier acte. Après un superbe relais de Wullaert, Cayman termine de près en taclant, devançant la sortie de Peyraud-Magnin (1-1, 36e). Dans le dur, les Françaises réagissent immédiatement grâce à leur deux nouvelles venues dans le XI de départ : Mateo s’amuse côté droit, entre dans la surface et centre fort pour le coup de casque rageur de Mbock, toute heureuse de redonner l’avantage aux siennes avant la pause (2-1, 41e).

Deuxièmes périodes, actes manqués

Quinze minutes pour souffler, et les Bleues continuent d’aller de l’avant. Diani frappe en angle fermé (47e), et Évrard doit sortir aux devants de Sarr, lancée comme une fusée (54e). Toujours privées de but après le repos, les Bleues pensent remédier à cela, mais Sarr, peu inspirée, manque sa reprise sur une belle remise en retrait de Cascarino (68e). Décomplexées par la tournure des événements, les Belges se découvrent peu à peu, remportent davantage de duels et font planer une légère menace sur le clan tricolore. Wendie Renard laisse elle en route l’occasion de tuer le match sur penalty après avoir vu Tysiak détourner du bras une frappe de Geyoro ; un exercice dans lequel Évrard est en pleine réussite depuis le début de cet Euro (90e). Sans conséquence : les Bleues peuvent désormais se tourner vers la phase finale, en espérant que Marie-Antoinette Katoto soit remise sur pieds.

France (4-3-3) : Peyraud-Magnin – Périsset, Mbock, Renard, Karchaoui – Geyoro (Palis, 90e+1), Bilbault, Mateo (Toletti, 65e) – Diani (Bacha, 65e), Katoto (Sarr, 17e), Cascarino (Malard, 90e+1). Sélectionneuse : Corine Diacre.

Belgique (4-2-3-1) : Évrard – Vangheluwe (Minnaert, 46e), Kees, De Neve (Tysiak, 70e), Philtjens (Deloose, 59e) – Vanhaevermaet (Delacauw, 59e), Biesmans – Dhont (Eurlings, 78e), De Caigny, Cayman – Wullaert. Sélectionneur : Ives Serneels.

Les notes des Bleues contre la Belgique

Par Tom Binet

#France #maîtrise #Belgique #qualifie #pour #les #quarts

About the author

admin7

Leave a Comment