gtag('config', 'G-6WFWFXK1DJ');
Sciences

Les rêves d’un internet quantique se précisent – Geeko

Les rêves d’un internet quantique se précisent - Geeko
Written by admin7

Des chercheurs allemands se rapprochent de plus en plus de leurs rêves de déploiement des communications quantiques. Explications.

Pour comprendre cette nouvelle prouesse scientifique, un petit éclairage s’impose. Tout d’abord, d’après Albert Einstein, la mécanique quantique devait permettre à deux objets d’interagir sur de grandes distances. C’est ce qu’il appelle, l’”action effrayante à distance”, une théorie qui a été confirmée au fil des années.

En fait, lorsque deux particules subatomiques sont liées, elles perdent leurs états quantiques individuels et créent un état unique et unifié. C’est cet état que l’on appelle “intrication quantique” ou “enchevêtrement quantique”. L’intrication quantique définit donc un état dans lequel deux particules voient leur nature calquée l’une sur l’autre. Elles deviennent donc parfaitement identiques et leurs états restent liés peu importe la distance qui les sépare. En clair, toute action réalisée sur l’une de ces particules a une conséquence sur les autres, et ce, même à des kilomètres de distance.

Les communications quantiques à portée de main

Beaucoup de scientifiques rêvent de faire de l’ère des communications quantiques une réalité. Pour cela, ils essaient d’éloigner les atomes intriqués de plus en plus. C’est ainsi que deux chercheurs allemands ont réussi à maintenir l’intrication quantique entre deux atomes distants de 33 km. Un éloignement record.

On parle ici de deux atomes de rubidium. Ils étaient, à la base, reliés par une fibre optique et placés à 700 m de distance l’un de l’autre. Les scientifiques ont ensuite étendu la longueur de la fibre à 33 km et maintenu l’intrication des atomes. À savoir que rubidium vient de “Rubidus” qui signifie “rouge-brun” en latin. Ce métal alcalin mou et argenté est le premier élément de la cinquième période du tableau périodique des éléments.

À noter que le fait que l’expérience des chercheurs allemands s’appuie sur de la fibre optique grand public à aussi tout son intérêt. En effet, l’expérience a été réalisée en utilisant des infrastructures actuelles. En d’autres termes, les chercheurs sont parvenu à convertir la longueur d’onde des particules lumineuses émises par les atomes en une longueur d’onde exploitable dans les télécommunications conventionnelles. Ce qui constitue un élément déterminant pour booster le développement des communications quantiques et rendre les espoirs de leur utilisation à grande échelle de plus en plus réalistes. “L’expérience est une étape importante sur la voie de l’Internet quantique basé sur les infrastructures de fibre optique existantes”, a déclaré Harald Weinfurter, l’un des scientifiques.

Un Internet quantique rapide et sécurisé

La communication quantique pourrait permettre de mieux sécuriser nos modes de communication actuels. En effet, pour le moment, si un individu malintentionné intercepte les communications d’une de ses victimes, il est capable de les lire ou de les écouter. Et ce, sans être remarqué. L’une des qualités du signal quantique est que son état change automatiquement dès qu’il est observé. Ce changement signifie qu’il a été intercepté et sert donc de signal d’alerte. Le but est de protéger la transmission de données des pirates. Dans la revue Nature, les chercheurs affirment que “le partage de l’intrication entre des systèmes quantiques distants est un ingrédient crucial pour la réalisation des futurs réseaux quantiques”.

Par exemple, le protocole de la distribution quantique de clés, appelée QKD en anglais, permet l’échange d’un message secret entre deux interlocuteurs. Le niveau de sécurité de ce message représente une barrière face aux capacités d’un voleur ou “décrypteur” de données. Ce qui n’est pas le cas pour les algorithmes cryptographiques qu’utilisent les réseaux de communication actuels. “Nos résultats montrent la faisabilité de la distribution de l’intrication sur des liaisons par fibres de télécommunication, utile, par exemple, pour la distribution de clés quantiques”, indiquent les chercheurs.

Plus les chercheurs parviendront à éloigner des atomes quantiques intriquées, plus la communication quantiques pourra se présenter comme adaptée à nos modes de consommation des services de communication actuels. En plus de rendre nos canaux de communication plus sécurisés, la communication quantiques pourrait aussi offrir plus de rapidité. En effet, l’information transmise par l’intrication quantique va plus vite que la vitesse de la lumière.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l’actu, des tests et bons plans.


#Les #rêves #dun #internet #quantique #précisent #Geeko

About the author

admin7

Leave a Comment