gtag('config', 'G-6WFWFXK1DJ');
Sports

Benito Raman vise le titre avec Anderlecht: “On doit être un peu plus des salopards”

Benito Raman vise le titre avec Anderlecht: "On doit être un peu plus des salopards"
Written by admin7

Sa cheville ne lui pose presque plus aucun problème. “Je serai à 100 % pour le premier match.”Benito Raman (27 ans) est revenu de vacances remonté à bloc pour la nouvelle saison. Depuis Horst, lieu de stage d’Anderlecht, il s’est confié sur ses soucis sous Kompany et ses ambitions pour la suite. Monologue.

La reprise avec Mazzù

“La préparation est intensive. (il souffle) Beaucoup plus que ce que j’ai connu ces dernières années. Avec Mazzù, quand on parle d’un entraînement relax, ce n’est jamais le cas (rires). Personnellement, je préfère en faire trop que pas assez et connaître des soucis en saison. Certains joueurs ne sont pas fans d’une telle exigence mais je sens que le groupe s’adapte rapidement. L’approche est différente par rapport à Kompany mais personne ne se plaint de courir sans ballon.”

Un attaquant taillé pour le nouveau coach

“J’étais aussi un attaquant pour le système de Vincent (sourire) sinon je ne serais pas venu ici. Avant la reprise, Peter Verbeke m’a appelé pour me dire que le nouveau coach, dont je ne connaissais pas l’identité, aimerait me conserver. Et j’ai directement pensé que c’était Mazzù même si je n’avais jamais travaillé avec lui. Quand je jouais à Gand ou au Standard, nous avions souvent eu de bonnes discussions. Je ne vais pas commencer à me comparer aux joueurs de l’Union la saison passée. Ils ont réalisé une année incroyable et nous aurons du mal à copier ce qui a été mis en place. Le coach a son style, nous avons le nôtre et les deux se rejoignent.”

Sur le banc en 2022

“Mon but en venant à Anderlecht était de beaucoup jouer. Je l’ai fait jusqu’à la nouvelle année et puis je n’ai plus fait que des rentrées au jeu. Peut-être est-ce lié à ma carte rouge contre Courtrai, mais je peux difficilement imaginer que ce soit uniquement ça. Selemani m’a mis un petit pont et a rigolé. J’ai réagi. C’était une erreur même si je trouvais mes trois matchs de suspension exagérés. Nous avons eu une discussion avec le coach mais je n’ai pas été puni vu ma suspension. J’étais ensuite prêt à jouer. J’ai montré que je devais être titulaire mais des choix ont été faits. Kompany a décidé de maintenir son équipe et de ne plus trop la changer. Je suis assez adulte pour réaliser que de telles périodes existent dans la vie d’un joueur. Si j’avais marqué contre Vitesse et envoyé Anderlecht en phase de poule de la Conference League, j’aurais été le héros. Six mois plus tard, j’étais sur le banc. En début de saison, j’ai dit devoir être l’un des deux meilleurs Anderlechtois à chaque match pour réussir ma saison mais j’ai dû nuancer mon discours car j’ai passé une partie de saison sur le banc. J’ai terminé meilleure remplaçant d’Europe. Ma saison n’est donc pas manquée. Mon désavantage est d’avoir un profil à part avec ma vitesse et mes courses. Kompany a dû choisir parmi trois joueurs et a préféré m’utiliser pour surprendre en deuxième partie de rencontre.”

Ses déclarations ont piqué

“Après le match de l’Union, je ne pouvais pas juste être brave et dire ‘désolé’ (NdlR : il a déclaré ne pas être heureux de son statut). Je suis quelqu’un de direct. Je dis ce que je pense et tant pis si ça me revient en plein visage. Kompany savait qui j’étais et que parfois ça clashe. Après l’Union, il m’a dit que je ne pouvais pas faire de telles déclarations. Nous en avons discuté. Juste avant, j’avais posté quelque chose sur les réseaux sociaux (NdlR : Yeah Right, après avoir vu Kouamé, revenu de la Can lui prendre sa place). Je les utilise habituellement peu car je préfère dire les choses en face. J’ai posté ça… et finalement personne ne sait vraiment ce que j’ai voulu dire. (il laisse un blanc) Cela aurait pu être autre chose que ce qui a été dit à ce sujet. Si j’avais été plus jeune, j’aurais peut-être été plus fâché au vu de la situation générale et j’aurais dit autre chose que ce que je dis maintenant. J’ai l’expérience pour savoir qu’un jour tu es le héros et le lendemain tu es conspué. J’étais déçu d’avoir moins joué mais c’est comme ça. Vincent m’a téléphoné après mes vacances pour me dire que la situation n’avait pas été idéale pour moi mais qu’il était content d’avoir bossé avec moi.”

Il veut être titulaire… et champion

“Si Esposito et un autre attaquant (NdlR : on évoque Fabio Silva) ont la priorité sur moi, je me retrouverai dans la même situation que la saison passée. Je ferai tout pour avoir ma place dans l’équipe. J’ai encore deux mois devant moi pour y parvenir. Mais je suis convaincu que si je donne tout, je jouerai. Je suis venu à Anderlecht pour réussir et je n’ai jamais regretté d’être venu. J’ai d’ailleurs mal vécu la défaite en finale de la Coupe et n’ai jamais revu la moindre image du match. Cela fait longtemps qu’Anderlecht n’a plus fêté un titre. Il est temps de gagner un trophée. On a les armes pour cela. La jeunesse du groupe n’est pas une excuse. Après, un joueur comme Trebel, par exemple, peut amener un surplus d’expérience et de mentalité. La seule chose qu’il nous manque peut-être est cette mentalité de ‘salopard’. Il faut parfois oser donner un coup.”

Le blagueur du groupe

“J’aime faire des blagues et être impliqué en dehors des terrains. On ne m’a pas encore vraiment fait de farce en retour mais si ça arrivait, je le prendrais avec le sourire. Une fois, un kiné a dépassé la limite. Il a cru que j’avais caché ses chaussures. Il a pris ma trousse de toilette et a tout étalé partout dans le vestiaire. J’ai dit que ça allait trop loin car je ne savais pas ce que j’avais laissé dedans et que je n’allais peut-être pas tout retrouver. J’ai balancé tout ce qui était sur son bureau et caché son ordinateur. Je lui ai demandé de me rendre toutes mes affaires le lendemain sinon c’était la guerre et j’ai tout récupéré. Je lui ai fait comprendre qu’il était allé trop loin. Je préfère les blagues sans conséquences comme lorsque j’ai garé la voiture de Hannes (Delcroix) dans un but sur le terrain d’entraînement. J’ai d’ailleurs d’autres idées pour la saison prochaine. Ils sont prévenus.”

#Benito #Raman #vise #titre #avec #Anderlecht #doit #être #peu #des #salopards

About the author

admin7

Leave a Comment