gtag('config', 'G-6WFWFXK1DJ');
Sciences

🔎 Ornithomimidae – DĂ©finition et Explications

Struthiomimus
Written by admin7

Introduction

Ornithomimidés
Classification
RĂšgne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre Saurischia
Sous-ordre Theropoda
Super-famille Coelurosauria
— non-classĂ© — Ornithomimosauria
Famille
Ornithomimidae
Marsh, 1890

Les Ornithomimosauria, ou Ornithomimidae, (“Imitateurs d’oiseau (Un oiseau (ou classe des Aves) est un animal tĂ©trapode appartenant Ă  l’embranchement des…)” en latin) appelĂ©s couramment “dinosaures autruches” en raison de leurs caractĂ©ristiques morphologiques particuliĂšres, sont des dinosaures thĂ©ropodes de taille moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractĂ©risant les Ă©lĂ©ments d’un ensemble de…), au long cou (Le cou est la rĂ©gion du corps qui est situĂ©e entre la tĂȘte et le reste du corps…), au bec (Un bec, au sens strict, est une structure anatomique externe qui permet la prise alimentaire et…) Ă©dentĂ©s (exceptĂ© pour les espĂšces les plus primitives) aux grands yeux et aux longues jambes bĂąties pour la course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.). Ils ont vĂ©cu en Laurasie du crĂ©tacĂ© infĂ©rieur au crĂ©tacĂ© supĂ©rieur, et ce jusqu’Ă  l’extinction (D’une maniĂšre gĂ©nĂ©rale, le mot extinction dĂ©signe une action consistant Ă  Ă©teindre quelque…) du crĂ©tacĂ©. Il est possible qu’ils soient apparus dĂšs le jurassique supĂ©rieur.

Description

TĂȘte de Gallimimus bullatus

Ce groupe est caractĂ©risĂ© par leur petite taille (Pas plus de 3 mĂštres de hauteur), par un long cou, une tĂȘte aux grands yeux, au cerveau (Le cerveau est le principal organe du systĂšme nerveux central des animaux. Le cerveau traite…) relativement grand par apport au reste du corps, des bras longs dotĂ©s de mains Ă  trois doigts munies de griffes longues et recourbĂ©es, des jambes longues conçues pour une grande rapiditĂ©, des pieds trydactiles et une queue toute aussi longue qui devait sans doute servir de stabilisateur lorsqu’il courait.

Chez les espĂšces les plus primitives, le bec est effilĂ© et possĂšde sur les deux mĂąchoires une rangĂ©e de centaines de petites dents dentelĂ©es, ainsi qu’une crĂȘte osseuse au sommet de la tĂȘte, semblable Ă  celle de certains ptĂ©rosaures, et dont la fonction exacte n’est pas connue. Par contre, les espĂšces les plus avancĂ©es sont toutes Ă©dentĂ©es. On suppose que les ornithomimĂ©s auraient pu possĂ©der un sac gulaire pour contenir les aliments, ce qui a d’ailleurs Ă©tĂ© prouvĂ© dans le cas de pelecanimimus.

Alimentation

Ce modĂšle d’Ornithomimus montre un spĂ©cimen se nourrissant d’Ɠufs, une des thĂ©ories sur son alimentation.

La plupart des scientifiques s’accordent Ă  dire que les ornithomimĂ©s Ă©taient omnivores Ă  dominantes herbivore (Un herbivore est, dans le domaine de la zoologie, un animal (mammifĂšre, insecte, poisson, etc….); on a retrouvĂ© des gastrolithes Ă  l’emplacement de leur estomac (L’estomac (en grec ancien ÏƒÏ„ÏŒÎŒÎ±Ï‡ÎżÏ‚) est la…). De plus, d’aprĂšs la frĂ©quence (En physique, la frĂ©quence dĂ©signe en gĂ©nĂ©ral la mesure du nombre de fois qu’un…) des ossements fossiles retrouvĂ©s des espĂšces de ce taxon, ces derniers auraient Ă©tĂ© les dinosaures de petite taille les plus nombreux en AmĂ©rique (L’AmĂ©rique est un continent sĂ©parĂ©, Ă  l’ouest, de l’Asie et…) du Nord (Le nord est un point cardinal, opposĂ© au sud.) au crĂ©tacĂ© supĂ©rieur-ce qui concorderait avec la thĂšse (Une thĂšse (du nom grec thesis, se traduisant par « action de poser ») est…) du rĂ©gime herbivore de ce groupe, ou du moins de maniĂšre majoritaire- puisque dans un Ă©cosystĂšme donnĂ© les espĂšces herbivores sont plus nombreuses que les espĂšces carnivores.

Henry Fairfield Osborn suggĂ©ra que les Ă©tranges bras, longs et terminĂ©s par une main (La main est l’organe prĂ©hensile effecteur situĂ© Ă …) Ă  trois griffes longues et recourbĂ©es, auraient pu servir Ă  se saisir les branches hautes des arbres pour ensuite les dĂ©cortiquer de leurs feuilles, ce que certaines Ă©tudes ultĂ©rieures menĂ©es sur les mains particuliĂšres de ce taxon supporteraient fortement.

En 2001, des Ă©tudes scientifiques menĂ©es sur le crĂąne (Le crĂąne est une structure osseuse ou cartilagineuse de la tĂȘte, caractĂ©ristique des…) d’ornithomimĂ©s Ă©voluĂ©s montrĂšrent que ces espĂšces possĂ©daient, Ă  l’intĂ©rieur de leur bec, des lamelles verticales semblables Ă  celles que l’on retrouve chez les canards modernes, et suggĂ©rĂšrent qu’ils auraient pu ĂȘtre des filtreurs, laissant leur bec au ras de l’eau (L’eau est un composĂ© chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les…) pour capturer des micro-organismes pour s’en nourrir. NĂ©anmoins, d’autres scientifiques argumentĂšrent que des telles structures crĂąniennes pouvaient se retrouver chez de nombreuses variĂ©tĂ©s d’animaux non filtreurs possĂ©dant un bec, comme les tortues.

Ils devaient se nourrir de feuilles, de jeunes pouces, de fruits et de graines, et peut ĂȘtre de petits animaux comme des lĂ©zards, des petits mammifĂšres et des amphibiens. Il a aussi Ă©tĂ© aussi suggĂ©rĂ© qu’ils auraient pu se nourrir d’Ɠufs d’autres dinosaures, bien que rien ne le prouve Ă  l’heure (L’heure est une unitĂ© de mesure du temps. Le mot dĂ©signe aussi la grandeur…) actuelle.

Le bec long et dentĂ© des espĂšces les plus primitives suggĂšre plutĂŽt un rĂ©gime carnivore; il n’est pas impossible qu’ils aient Ă©tĂ© charognards, ou encore piscivores (ce qui est assez probable dans le cas de pelecanimimus, les restes ayant Ă©tĂ© trouvĂ©s non loin de ce qui Ă©tait un lac (En limnologie, un lac est une grande Ă©tendue d’eau situĂ©e dans un continent oĂč il…) Ă  l’Ă©poque de la mort (La mort est l’Ă©tat dĂ©finitif d’un organisme biologique qui cesse de vivre (mĂȘme si…) de l’animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un…), ainsi que par la prĂ©sence d’un sac gulaire)

#Ornithomimidae #DĂ©finition #Explications

About the author

admin7

Leave a Comment